Panneau COVID: 200 jours

Alors que nous franchissons le cap des 200 jours de la pandémie du COVID-19, l'Institut urbain du Canada (IUC) a publié un nouveau rapport montrant que les personnes marginalisées et les économies locales des villes canadiennes subissent des impacts importants de la pandémie.

S'appuyant sur les renseignements sur la santé publique et les données d'enquête de 91000 Canadiens, Panneau COVID 200 montre que les effets de la pandémie continuent d'être plus profondément ressentis dans les communautés urbaines, les 20 plus grandes villes du Canada représentant 42% de la population, mais 64% des cas de COVID et 75% des décès. Le rapport examine également de plus près comment la pandémie a changé la façon dont les gens vivent, se déplacent, travaillent, prennent soin et gèrent dans les villes.

Les Canadiens racialisés, autochtones et à faible revenu continuent d'être touchés de manière disproportionnée. Par exemple, les Canadiens noirs sont 2,6 fois plus susceptibles que l'ensemble de la population de subir des pénuries alimentaires pendant le COVID, et les Noirs et les Autochtones sont 1,9 fois plus susceptibles que la population globale de signaler des effets sur la capacité de payer un loyer.

Les rues principales et les économies locales ont également subi de profondes répercussions. Le rapport examine comment, malgré une réouverture en grande partie, l'activité commerciale n'est pas revenue aux niveaux antérieurs au COVID pour de nombreuses entreprises locales, avec des effets également ressentis par d'autres produits de base de la rue: bibliothèques, installations de loisirs, écoles, sites culturels, entre autres.

Le rapport met en garde contre trois grands problèmes urgents dans les villes et les collectivités du Canada qui doivent être clairement sur notre radar dans les semaines et les mois à venir: les menaces pour les économies locales, les rues principales et les centres-villes; l'aggravation continue des inégalités urbaines systématiques; et l'échec des mécanismes de financement et de gouvernance des villes.

«Ne pas répondre à ces signes constitue une grave menace pour la durabilité et le redressement de nos villes, et donc du pays, qui traverse la pandémie», déclare Mary W. Rowe, présidente et chef de la direction de CUI. «Nous devons collectivement réinventer et planifier les villes que nous voulons, et comment nous pouvons utiliser l'opportunité d'un programme de relocalisation, pour autonomiser et équiper les gouvernements locaux, les communautés et les résidents pour créer des solutions basées sur le lieu pour ce qui doit venir. "

Parallèlement au rapport de recherche, CUI publie également sept perspectives régionales, rédigées par des leaders d'opinion d'un océan à l'autre. Les perspectives du Canada atlantique, du Québec, de l'Ontario, des Prairies, de l'Alberta, de la Colombie-Britannique et des territoires plongent dans la façon dont les tendances et les changements révélés dans le rapport se produisent dans différentes régions du pays.

L'Institut urbain du Canada organise également des événements toute la semaine pour explorer ces priorités urbaines et vérifier auprès des dirigeants locaux et régionaux les impacts des 100 derniers jours sur leurs villes et les priorités pour les prochains.

Plus de détails peuvent être trouvés sur COVIDSignpost.ca.


Détails

Type:

Rapport de recherche

Date:

Septembre 2020