Panel des maires II: Villes et outils pour l'emploi

Rejoignez Mary W. Rowe de CUI, le maire Don Iveson d'Edmonton, le maire Brian Bowman de Winnipeg et la mairesse Bonnie Crombie de Mississauga pour discuter de la différence que les nouveaux pouvoirs législatifs et les nouveaux des défis urgents, comme le changement climatique, le logement, la pauvreté, la santé mentale, la reprise des économies locales et la base de revenus municipaux?

Sommet Massey Cities 2021

Du 6 au 8 avril 2021, Le Sommet Massey Cities 2021 a réuni des dirigeants de partout au Canada et du monde pour réinventer le rôle des municipalités dans le fédéralisme canadien, tout en reconnaissant les droits constitutionnels des Premières Nations.

Organisé par Massey College et l'Institut urbain du Canada (avec le soutien très apprécié de la Fondation Maytree et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada).

5 Clé
Plats à emporter

Un résumé des idées, des thèmes et des citations les plus convaincants de cette conversation franche

1. Outils de revenus durables pour 21st villes du siècle

Bonnie Crombie, la mairesse de Mississauga, souligne le fait que la Loi sur la ville de Toronto accorde un pouvoir permissif plus large de lever de nouveaux impôts que celui dont disposent les autres municipalités de l'Ontario. Elle soutient que ces outils devraient être disponibles dans d'autres villes de l'Ontario comme Mississauga. En accord avec le maire d'Edmonton, Don Iveson, les villes ont besoin d'outils de revenus autonomes plus robustes ou d'ententes de partage des revenus protégées par la loi.

2. Travailler en collaboration et sonner l'alarme

Brian Bowman, maire de Winnipeg, au Manitoba, suggère que les municipalités, en tant qu'ordre de gouvernement le plus proche du sol, sont par nature plus accessibles et transparentes pour les résidents. Il souligne l'importance de trouver le bon équilibre entre le travail en collaboration avec d'autres ordres de gouvernement et la communication publique sur les façons dont l'autorité, les pouvoirs et les limites juridictionnelles ne fonctionnent pas pendant le COVID-19.

3. Un leadership provincial est nécessaire

Selon le maire Bowman, les villes doivent être «maîtres de notre propre domaine» - et en tant que créatures de la province, en l'absence de changement constitutionnel, nous avons besoin d'un premier ministre audacieux qui est prêt à saisir l'opportunité d'autonomiser les villes.

4. Nous avons besoin d'argent «plus intelligent».

Les maires conviennent que la récupération du COVID est dirigée par les villes canadiennes. Il ne s'agit pas, de son point de vue, de nouvelles taxes, mais d'optimiser l'argent qui est déjà dans le système. Les maires discutent de la question de savoir si la taxe foncière est régressive et équitable pour les résidents en tant que principale source de revenus pour les municipalités.

5. «Métropolite conditionnelle» C est la clé

Selon le maire Iveson, la réponse n'est pas un fédéralisme plus asymétrique. Nous avons plutôt besoin d'une «métropolite conditionnelle», où les transferts fédéraux sont effectués à la condition que les provinces collaborent avec les municipalités et les gouvernements autochtones.