Comment la pandémie COVID-19 affecte-t-elle les populations vieillissantes?

Rejoindre l'hôte de CUI Mary W. Rowe pour notre série continue de conversations franches - Comment la pandémie de COVID-19 affecte-t-elle les populations vieillissantes? - sont Meghan Winters, Université Simon Fraser; Rob Miyashiro, Organisation des personnes âgées de Lethbridge (LSCO); Brenda Vrkljan, Université McMaster; Laura Tamblyn-Watts, CanAge; et Vanessa Campisi, ville de Toronto. 

5 Clé
Plats à emporter

Un résumé des idées, des thèmes et des citations les plus convaincants de cette conversation franche

1. COVID-19 a des effets spécifiques sur les personnes âgées.  

Les personnes âgées ont ressenti les effets du COVID-19 de manière profonde. L'accès - à des informations claires, à l'assistance, à la technologie, à la nourriture et aux médicaments - a été un défi pour beaucoup. De plus, les tout nouveaux effets de l'isolement social sont de plus en plus apparents. Alors que les villes avancent avec leurs plans de réouverture, de nombreux aînés se demandent encore comment habiter en toute sécurité les espaces publics.

 

2. Nous devons rendre nos communautés plus favorables aux aînés à l'avenir

Comme l'a expliqué Laura Tamblyn-Watts, la plupart des personnes âgées - plus de 90% - ne vivront jamais dans un établissement de soins de longue durée. Construire des villes résilientes pour permettre aux seniors de vieillir chez eux est donc essentiel. Cela nécessite de réfléchir à la manière de rendre nos espaces publics - rues, allées et parcs - sûrs pour les personnes de tous âges.

 

3. Lors de la reconstruction, nous devons nous concentrer sur les plus vulnérables

Derrière des portes closes, de nombreux aînés souffrent. Certains meurent encore chaque jour dans des établissements de soins dans des conditions horribles - en effet, il a fallu aux Forces armées canadiennes pour mettre en lumière ce problème systémique en Ontario en mai 2020. Les aînés sont aux prises avec l'instabilité du logement, l'itinérance et des problèmes de santé mentale. Les personnes âgées racialisées, les personnes âgées isolées et les personnes âgées handicapées sont confrontées à une iniquité incroyable. La politique doit se concentrer sur la résolution des inégalités dans nos systèmes et donner la priorité aux plus marginalisés.

 

4. Nous connaissons les solutions pour réparer notre système de santé défaillant

Notre système de santé a été conçu à une époque avec des besoins de soins différents et, à ce titre, il est nécessaire que nous trouvions des moyens de nous adapter à l'avenir. Des solutions sont proposées depuis de nombreuses années et nous devons maintenant les mettre en œuvre. Laura Tamblyn-Watts a proposé quatre grands domaines de réforme: la dotation en personnel, l'infrastructure, l'adéquation des soins / soins interdisciplinaires et le modèle de soins.

 

5. La collaboration est essentielle pour soutenir les personnes âgées

Le travail ne s'arrête pas aux travailleurs de la santé. Créer les meilleures conditions pour les aînés du Canada exige des mesures de la part des différents ordres de gouvernement et des organismes gouvernementaux, des organismes communautaires, des chercheurs et des défenseurs. Nous devons apprécier nos interdépendances. Le soutien aux aînés est nécessaire dans tous les domaines et doit être ciblé à tous les niveaux. Certaines organisations communautaires ont commencé ce processus, notamment des organisations confessionnelles, des bibliothèques, des centres communautaires, des entreprises de télécommunications, des groupes de quartier, etc.