De quoi nos villes ont-elles besoin pour mener la reprise?

Rejoindre l'hôte de CUI Mary W. Rowe pour notre série continue de conversations franches - De quoi nos villes ont-elles besoin pour mener la reprise? - sont Don Iveson, maire de la ville d'Edmonton, AB et président du Big City Mayors 'Caucus; et Carole Saab, chef de la direction, Fédération canadienne des municipalités.

5 Clé
Plats à emporter

Un résumé des idées, des thèmes et des citations les plus convaincants de cette conversation franche

1. Les déficits municipaux sont structurels et non cycliques

Le Canada doit s'attaquer aux problèmes financiers de longue date auxquels sont confrontées les municipalités; une situation qui a rendu les villes canadiennes vulnérables pendant le COVID-19. Partout au Canada, des villes ont de graves problèmes financiers dans leurs efforts pour répondre à la pandémie. À titre d'exemple, la ville de Toronto perd environ $65 millions chaque semaine et la récupération de cette perte de revenus nécessiterait une hausse de 56% des impôts fonciers.

2. Les villes fonctionnent avec les deux mains liées dans le dos

L'absence de pouvoirs constitutionnels pour les municipalités canadiennes a entravé leur capacité de fournir des services dans le meilleur des cas. Dans le contexte du COVID-19, les municipalités sont maintenant appelées à fournir de nombreux services supplémentaires pour aider les résidents à surmonter la tempête. Le maire Don Iveson a fait valoir que les villes fonctionnent essentiellement avec les deux mains liées dans le dos alors qu'elles s'efforcent de répondre à la crise actuelle.

3. Defund les provinces et autonomiser les municipalités

Les résidents s'attendent déjà à ce que le gouvernement local fournisse de nombreux services sociaux essentiels, tels que le logement et le soutien en santé mentale. Dans de nombreux cas, les municipalités sortent également de leur compétence pour agir sur des problèmes urbains urgents. Pour répondre à ces réalités et aux attentes des résidents, le maire Don Iveson a appelé à la suppression du financement des gouvernements provinciaux et à la réaffectation des ressources - et de certaines responsabilités - au niveau local.

4. Il n'y aura pas de reprise économique sans les villes

Alors que les provinces se tournent vers des plans de réouverture, Carole Saab nous a rappelé que les villes sont au cœur de la reprise économique nationale du Canada. Les municipalités doivent disposer d'une boîte à outils de revenus plus robuste et d'une plus grande autonomie.

5. COVID présente une opportunité pour une plus grande collaboration

Carole Saab a fait valoir que le COVID a offert aux gouvernements fédéral et provincial l'occasion d'une collaboration plus approfondie avec les gouvernements municipaux. Avec les gouvernements municipaux à la table, le Canada peut développer des solutions localisées et locales, et d'envergure nationale.