Semaine d'action de la rue principale: planification et conception urbaine pour la reprise en cas de pandémie

Rejoindre l'hôte de CUI Ariana Holt pour notre dernière session de Main Street Action Week: Planning and Urban Design for Pandemic Recovery - sont le présentateur, Rob Leblanc Président de Fathom Studio; Jill Robertson, directrice de l'architecture de paysage chez Dialog Design; Hazel Borys, présidente de PlaceMakers; Jason Syvixay, planificateur principal de la ville d'Edmonton; et Eric Lucic, chef divisionnaire de la planification régionale pour la ville de Halifax. Cet événement est co-présenté avec Fathom Studio.

5 Clé
Plats à emporter

Un résumé des idées, des thèmes et des citations les plus convaincants de cette conversation franche

1. Les rues principales comme laboratoires pour tester les stratégies

Les rues principales, selon Jason Syvixay, ont la chance pendant la pandémie de devenir des laboratoires pour tester des idées et nos hypothèses à travers des expériences tactiques, dont certaines sont mises en évidence dans Planification et design urbain pour ramener la rue principale. Les expériences peuvent être pour mettre en œuvre un changement à court terme pour la distance physique pendant la pandémie, mais elles ont également la possibilité de se poursuivre après la pandémie, à condition que nous surveillions attentivement les impacts et permettions une flexibilité pour ajuster le processus. Une attention particulière devrait être accordée au suivi des bénéficiaires et des non-bénéficiaires… et chercher à s'ajuster pour garantir l'équité pour les personnes touchées.

2. Centrer les voix de la communauté et participer à la construction de la ville

Il est nécessaire de réfléchir de manière critique à ce que signifie «concevoir des rues principales pour tous» et d'inviter les parties prenantes de la communauté, les propriétaires d'entreprises et les résidents à faire partie du processus de construction de la ville. Cela commence par la conception des questions, la formulation des problèmes et la réflexion sur les stratégies de recherche. Un exemple récent du rapport du BBMS est celui des «Main Street Block Parties» qui incluent la communauté dans l'identification des améliorations possibles et l'exploration collective de solutions avec les planificateurs et la ville. Jason nous rappelle qu'en cette période de soulèvement civil et de calcul, il est crucial de reconnaître les lacunes raciales et sociales des rues principales et d'œuvrer au rétablissement par la participation.

3. Considérez le formulaire avant utilisation (codes de développement basés sur le formulaire) comme une approche

Hazel Borys et d'autres sont fans de la mise en œuvre de codes de développement basés sur des formulaires. Celles-ci donnent la priorité à la forme par rapport à l'usage pour permettre un mélange d'usages compatibles et de caractère dans le développement urbain, ce qui se traduit par des densités plus douces. Plus important encore, les codes basés sur des formulaires ont été une stratégie réussie à l'échelle mondiale qui offre plus de certitude aux parties prenantes pour la planification et active le développement futur.

4. La nécessité de «l'acupuncture urbaine», de la planification secondaire et des logements auxiliaires et des unités commerciales

Alors que l'élaboration des politiques rattrape les incertitudes de l'avenir, la pratique de «l'acupuncture urbaine» ou des «codes hacks» sont des approches prometteuses pour Jill Robertson. Nous constatons une augmentation des appartements résidentiels secondaires et Jill suggère la possibilité de logements secondaires commerciaux pour permettre aux propriétaires de générer des revenus supplémentaires ou peut-être laisser d'autres s'installer. Rob Leblanc suggère de consolider la planification secondaire des rues principales, en s'appuyant sur les règlements municipaux sur l'utilisation des terres et l'examen des zones à travers une lentille plus fine. Cela comprend les parcs et les plans d'espaces ouverts, la signalisation et les stratégies d'orientation, etc., qui sont à court terme et ne nécessitent pas de changement de zonage à long terme, ce qui est coûteux et prend du temps. Il permet également aux promoteurs et aux propriétaires fonciers de mieux comprendre comment l'investissement public va tirer parti de nouvelles opportunités d'investissement privé.

5. Un bon plan de ville est au cœur de la reprise

Edmonton est en train de finaliser son plan de développement municipal. Un bon plan devrait être la référence pour la reprise dans un avenir de plus en plus incertain. Le partenariat entre la municipalité, la communauté, les entreprises, les planificateurs et les concepteurs est essentiel. Les municipalités devraient créer un environnement politique qui encourage l'investissement privé, tandis que les concepteurs et les planificateurs devraient éduquer les clients sur ces espaces et rationaliser la construction d'une ville complète et satisfaisante aux échelles urbaine et rurale.

Panneau complet
Transcription

Note aux lecteurs: Cette session vidéo a été transcrite à l'aide d'un logiciel de transcription automatique. L'édition manuelle a été entreprise dans le but d'améliorer la lisibilité et la clarté. Les questions ou préoccupations concernant la transcription peuvent être adressées à events@canurb.org avec «transcription» dans la ligne d'objet.

Ariana Holt [00:00:22] Tout le monde, je m'appelle Ariana Holt, je suis planificatrice principale à l'Institut urbain du Canada et directrice de projet pour Bring Back Main Street. Je suis très heureux d'être ici avec vous tous, Fathom Studio et nos merveilleux panélistes pour parler de la planification et de la conception urbaines pour la reprise de la pandémie de Main Street. Il s'agit de notre dernière de quatre discussions sur les rues principales cette semaine. Merci donc à tous ceux qui se sont joints à nous tout au long de la semaine, et bonjour à tous ceux qui le font pour la première fois. Je voudrais commencer par dire que je suis à Toronto, le territoire traditionnel de nombreuses nations, y compris les Mississaugas du Crédit, les Annishnabec, les Chippewa, les Haudenosaunee et les Wendat, et c'est maintenant le foyer de nombreux peuples divers. Peuples des Premières Nations, Inuits et Métis de toute l'île de la Tortue. Nous reconnaissons que Toronto est couverte par le traité 13, signé avec les Mississaugas du Crédit, le traité Williams signé avec plusieurs nations Annishnabec. Nous sommes conscients d’une histoire de traités rompus et de la nécessité urgente d’œuvrer en permanence à la réconciliation. Je suis reconnaissant d'avoir l'opportunité de vivre et de travailler dans la communauté de ce territoire. Je vous invite à réfléchir aux personnes qui ont historiquement vécu dans votre pays d'origine et à la manière dont nous pourrions travailler à la réconciliation de manière significative. Maintenant, pour quelques éléments d'ordre administratif, nous enregistrons cette session et nous la publierons sur notre site Web dans la semaine à venir. Nous vous encourageons à utiliser la fonction de chat. Veuillez activer l'option pour tous les panélistes et participants afin que nous puissions tous voir vos commentaires. Et pendant que vous y êtes. N'hésitez pas à nous dire bonjour et à nous dire d'où vous venez, à poser des questions et à parler de ce qui se passe dans les rues principales. Nous essaierons de répondre à certaines des questions dans le chat s'il reste du temps. Gardez à l'esprit que nous publions l'enregistrement du webinaire avec les chats et tout ce que vous publiez dans le chat sera accompagné de l'enregistrement.

 

Ariana Holt [00:02:12] Au début du printemps, CUI s'est lancé dans le projet Bring Back Main Street, dont vous avez probablement entendu parler si vous êtes ici. Je tiens à mentionner que la semaine dernière, nous avons lancé notre rapport d'action, qui propose un ensemble de propositions spécifiques pour soutenir et renforcer Main Street pendant la pandémie et au-delà et vous encourageons à vérifier cela sur notre site Web. Le rapport, que nous appelons «In it together», s'appuie sur des consultations et des recherches approfondies menées par CUI et ses partenaires, y compris Fathom Studio, dans une série de notes de synthèse et de boîtes à outils. Oui, comme je l'ai dit, nous vous invitons à consulter ces documents sur notre site Web et à adopter certaines des actions avec les partenaires et collaborateurs de votre communauté. OK, il est donc temps de commencer cette session. Dans un instant, je passerai le micro à Rob Block du studio Fathom, qui donnera un bref aperçu de leur dossier de solution appelé Planning and Urban Design pour ramener Main Street. Ensuite, nous avons quatre panélistes qui vont parler de ce que ces solutions signifient pour leurs communautés. Fathom Studio est une firme de planification et de conception interdisciplinaire basée à Halifax. Rob le président et directeur de la planification chez Fathom. Je voudrais juste dire que Rob est un homme très patient et qu'il connaît très bien le sujet, nous sommes donc heureux de le voir nous parler aujourd'hui. Et je ne vais pas donner une biographie de nos panélistes parce que nous allons publier des informations à leur sujet dans le chat. Mais pour que vous le sachiez, nous avons Jill Robertson, directrice de l'architecture de paysage chez Dialog basée à Edmonton Hazel Borys, associée directrice d'une entreprise appelée Pacemaker's basée à Winnipeg. Jason. Jason Syvixay, j'espère que j'ai bien compris, Jason. Planificateur principal de la ville d'Edmonton. Et Eric Lucic, le chef de division de la planification régionale à la ville de Halifax. Ainsi, panélistes, vous pouvez maintenant éteindre les micros et vos caméras. Et Rob, cela vous dérangerait-il de partager votre écran maintenant? Nous l'avons déjà fait. Parfait.

 

Rob Leblanc [00:04:12] Eh bien, merci pour l'introduction, Ariana. Et je tenais à féliciter l'Institut urbain du Canada pour cette initiative. Cela a été bien nécessaire et nous apprécions certainement l'opportunité de travailler avec vous à ce sujet. Et je tiens également à remercier tout particulièrement Eric Lucic, qui faisait partie de ce Devin Lake qui est directeur de la planification à Wolfville et TJ McGuire de Develop Nova Scotia et les critiques, Ariana et Paul McKinnon et Ken Kelly, qui ont contribué au contenu là-dedans. Je vais prendre un bref instant de 15 minutes et discuter d'un sujet sur lequel nous buvons actuellement avec un tuyau d'incendie au cours des derniers instants. Le rapport a été principalement assemblé au cours de l'été. Et les choses changent quotidiennement. Mais sans entrer trop dans les détails aujourd'hui, nous allons parcourir la surface à un niveau élevé sur certains des sujets. Le rapport est en fait divisé en trois chapitres principaux. Je vais parcourir certaines de ces sections pour vous donner un aperçu de haut niveau. Reconnaissant simplement que toute solution qui parle vraiment de planification et de politique est normalement une entreprise pluriannuelle. Et nous avons vu l'honnêteté rapide avec laquelle les provinces et les municipalités ont réagi à cela. Et nous sommes encouragés à penser que ce même rythme continuera à identifier de nouvelles opportunités de planification et de conception. Et au fur et à mesure que vous parcourez le sujet, nous avons préparé une liste de sites Flipboard sur lesquels nous retournons différents sujets et cityShare. Et je voudrais juste crier à CUI pour les opportunités qu'ils offrent pour permettre aux communautés de partager leur expérience en matière de planification et de conception. Et dans l'ensemble, nous reconnaissons qu'il n'existe pas de solution universelle pour Main Street. Nous reconnaissons que chaque rue principale a ses propres particularités et qualités qui la rendent unique. C'est donc un sujet difficile à discuter de manière générale sur ce que nous pensons être des solutions pour ramener Main Street. Mais nous pensons que c'est vraiment un accélérateur de tendances qui existent actuellement depuis un petit moment plutôt qu'une bifurcation sur la route. Nous considérons donc Covid comme un point de basculement pour de nombreuses idées de planification et de conception modernes qui ne sont pas pratiques ou ne sont pas une priorité jusqu'à présent. Sans entrer dans les détails, nous avons essayé de diviser la rue principale en trois topologies, l'une étant un quartier d'affaires, Main Street, qui, je pense, a souvent le plus souffert en raison de la dépendance envers les touristes, les employés de bureau et les théâtres. et toutes ces sortes d'activités qui donnent vie à cette rue principale. Au fur et à mesure que nous descendons en échelle, le quartier Main Street, vous savez, bénéficie des campagnes locales, de la part de nombreux propriétaires d'entreprises qui possèdent en fait des entreprises et des propriétés dans la rue. Ils ont donc davantage leur mot à dire sur la façon dont les changements rapides peuvent affecter Main Street. Et puis les municipalités plus rurales, qui n'ont pas, dans bien des cas, des soumissions ou des contacts organisationnels avec les municipalités, et qui doivent traiter plus étroitement avec les organisations provinciales ou les transports pour faire avancer les choses. Donc, vraiment, les six premiers mois se sont concentrés sur le fait d'amener les gens à l'extérieur, d'agrandir les trottoirs et de soulager les terrasses et les cafés, les parcs temporaires, les installations urbaines tactiques. Et les six prochains mois, nous assistons à une évolution vers plus de questions de politique et de planification qui aborderont le logement abordable, une plus grande densité près de nos rues principales. Et alors que nous entrons dans le chapitre deux du rapport, qui se concentre sur les questions à plus grande échelle de la politique de planification, nous suggérons qu'un certain nombre d'initiatives, dont certaines sont que nous classons comme des gains rapides. Et ce sont ceux qui, selon nous, peuvent être réalisés relativement rapidement. C'était donc celui qui a eu lieu à Charlottetown il y a quelques jours, et il a été conçu pour rassembler les gens, le milieu des affaires et le public dans une série d'ateliers pour examiner, vous savez, ce qu'ils pourraient faire pour améliorer leur les rues principales et les abords des quartiers patrimoniaux. Et nous avons organisé une promenade dans le centre-ville avec Kathleen Hennessey ici sur cette photo, avons impliqué les médias et avons eu toute une série de séances d'engagement demandant aux gens ce qu'ils aiment et peut-être pas à propos de leur communauté et de Main Street, ce qu'ils aimeraient faire. la rue principale et quelles pourraient être leurs priorités. L'une des autres initiatives à gain rapide, et certaines sont à plus petite échelle, consisterait à créer des lieux dans la ville d'hiver. Vous savez, nous allons continuer à compter sur le plein air tout au long de l'hiver. Et des endroits comme Edmonton et Saskatoon ont rédigé des lignes directrices sur la sécurité hivernale avec toutes sortes d'idées différentes qui, à mon avis, sont utiles pour nous. Ensuite, vous regardez des endroits comme Montréal qui font cela depuis très, très longtemps et vous avez de très bons exemples à suivre. Pour ceux d'entre vous qui ont des programmes d'encouragement de façade, ceux-ci se font généralement soit par la municipalité, soit en partenariat avec des subventions régionales du gouvernement fédéral qui peuvent fonctionner. En fin de compte, le gouvernement peut fournir du financement, mais en fait, il permet aux municipalités de le faire pour chaque dollar investi, il rapporte généralement environ trois dollars de dépenses. Et donc cela nous permet d'activer l'extérieur de nos rues principales. C'est vraiment un moment où une planification secondaire doit entrer pleinement en jeu et la planification secondaire s'appuie vraiment sur le plan municipal et les règlements d'occupation du sol pour examiner des domaines plus détaillés de manière beaucoup plus détaillée. Et nous pensons que le moment est venu, avec tout ce qui change, de commencer à examiner les plans secondaires, qui comprennent les plans de paysage de rue ou la signalisation, les stratégies d'orientation, les parcs et les plans d'espaces ouverts. Mais juste une réelle opportunité pour que cela se produise à court terme. Les plans complets des rues seront également de plus en plus importants. Et nous voyons des sortes d'installations tactiques, dont je parlerai dans une seconde, mais soit à une échelle plus petite, soit nous regardons à l'échelle d'un bloc ou cela pourrait être un district entier dans ce cas. Il s'agit du plan du district de Cogswell, qui prévoit l'enlèvement d'environ 10 acres de terrain, la structure du viaduc des années 1960 et l'attribution réelle de ce terrain aux nouvelles utilisations de la rue Main au centre-ville.

 

Rob Leblanc [00:12:13] Nous parlons également dans le rapport d'une relance du programme Main Street Canada. Et c'était un programme des années 80 aux années 90. Beaucoup d'entre vous se souviendront qu'il a été déployé dans environ 70 communautés, 90 millions de dollars ont été dépensés. Et on estimait à l'époque que chaque dollar dépensé générait une trentaine d'investissements privés. Et une occasion si importante, je pense, pour ce programme de trouver une nouvelle assise aujourd'hui et peut-être de s'appuyer sur la nouvelle Initiative fédérale canadienne pour les communautés en santé, qui fournit jusqu'à 30 millions de dollars de financement pour soutenir les communautés en transition grâce à Covid. Parcs et espaces ouverts, nous savons tous que nous sommes 19 fois plus susceptibles d'avoir Covid à l'intérieur. Et nous avons donc vu ce basculement vers les espaces extérieurs. Il s'agit d'une zone sur le front de mer d'Halifax qui avait été aménagée à long terme pour un stationnement, en tant que futur site de développement. Mais vous voyez ces utilisations pop-up. C'est la saline et les jours meilleurs où les gens ont pu être plus proches les uns des autres. Mais une foule de nouveaux usages, de commerces, de centres d'activités open space, d'événements, tout cela commence à prendre vie dans ce qui n'était auparavant que des parkings. Nous constatons également cela le long des bords des rues, car nous constatons une diminution du trafic vers nos rues principales. Cela donne la possibilité de réaffecter une partie des places de stationnement ou même de changer de route. En regardant les changements de route uniques et les nouvelles installations tactiques, cela pourrait être la rue complète ou juste une demi-rue lorsque les rues sont passées de deux sens à un sens unique. Encore une fois, d'autres photos de parcs de stationnement qui sont en cours de conversion pour de nouvelles utilisations de parcs urbains. Combler une partie du vide sur Main Street. Raconter votre histoire à travers les parcs. Donc, en fait, nous parlons de planification interprétative et de conception interprétative. Alors que nous regardons de plus en plus de staycations et que les gens essaient de redécouvrir leurs propres quartiers et de réapprendre l'histoire des quartiers, intégrant ces histoires dans la conception de nos parcs sans utiliser de panneaux d'interprétation. C'est le parc Fort Needham à Halifax qui raconte l'histoire de l'explosion d'Halifax sans panneaux d'interprétation ni faits. Tout est intégré dans les œuvres paysagères. La communauté en sait beaucoup sur l'histoire. Et ainsi les touristes découvrent son histoire en discutant avec la population locale. Nous pensons également qu'au Canada, il y a une possibilité d'explorer des solutions plus créatives pour le financement des parcs. Et il suffit de regarder aussi loin que Central Park, qui lève jusqu'à 72 millions de dollars par an, plus d'un milliard de dollars au cours de sa vie grâce au Parks Conservancy Group et à une exploration créative et plus créative des lois fiscales au Canada. Nous pensons que ces organisations de conservation pourraient être parfaitement adaptées à nos principaux parcs de rue. Oh, désolé, ça a glissé. Réformes de zonage, le rapport donne assez de détails sur la densité bien faite et une partie du travail que Ryerson a fait ces derniers temps sur la densité distribuée, apportant de meilleures formes de densité à notre rue principale plutôt que de la concentrer. Et mon garçon, continue de revenir à cette page. Politiques de zonage inclusives. Nous voyons donc ce qui était un problème en 2019 avec deux cent quatre-vingt trois mille sur une liste d'attente pour un logement abordable au Canada. Environ les deux tiers d'entre eux figuraient sur la liste depuis plus de deux ans. Est-ce même beaucoup plus prononcé? Chaque ville, chaque communauté doit rechercher des logements abordables, soit en incitant les promoteurs à inclure une plus grande proportion d'unités abordables et de nouveaux développements résidentiels, soit en augmentant le zonage des terrains, puis en utilisant une partie de la zone supérieure pour investir une structure de taux de bonification où cet argent est mis de côté pour de nouvelles initiatives de logement abordable. L'utilisation de codes basés sur des formulaires dans les villes ainsi que la possibilité de corrompre les développeurs et la communauté avec certitude sur les développements qui seront autorisés dans les zones. Et encore une fois, Halifax, Charlottetown, certaines autres villes ont envisagé de mettre en œuvre des codes basés sur des formulaires pour vraiment rationaliser la façon dont un développement se produit. Cela nécessite généralement beaucoup plus d'investissement initial de la part du développeur, mais cela crée beaucoup plus de certitude dans le processus. Je voulais juste terminer avec quelques-unes des interventions de conception physique que nous voyons, celles-ci se produisaient généralement au cours des six premiers mois. Nous assistons à des projets de conversion de routes. Juste un rapide aperçu de la rue Argyle, qui est une initiative de rue partagée. Il a examiné initialement les arts classés à Montréal et le travail qu'ils avaient fait pour préparer les rues partagées. Et cette idée, qui a ses racines dans les formes hollandaises de paysage de rue, a trouvé racine dans des endroits comme Charlottetown qui cherchent l'occasion de faire cela aussi. Nous voyons donc beaucoup plus de ces conversions de routes, de rétrécissements de voies, de fermetures de voies, de conversions de rue à sens unique lors de déménagements de stationnement dans la rue, de rues lentes, de fermetures de routes, de rues axées sur le transport en commun, et au moins ici à Halifax, je pense que beaucoup de ces initiatives découlent de la mise en place de groupes de planification stratégique. C'est donc la combinaison de planificateurs de transport, de planificateurs, d'architectes paysagistes au sein des services municipaux qui sont chargés d'une vision plus holistique des rues, la redéfinition des priorités des rues qui étaient à l'origine pour les voitures aux piétons. Et nous pensons que le modèle qu'ils ont mis en place à Halifax en combinant ces différents groupes est un modèle dont on peut également tirer des leçons. Enfin, pour résumer, vous savez, certaines de ces idées trouveront racine dans certaines des plus grandes rues principales du CBD, certaines d'entre elles sont plus applicables dans les rues principales plus rurales. Certains d'entre eux sont rapides, certains à moyen terme et d'autres à long terme. Mais je pense que le rapport donne un assez bon aperçu de ces nouvelles approches de planification et de nouvelles approches tactiques pour faire avancer les choses. Nous allons donc en rester là. Je suis intéressé par une analyse plus approfondie des autres panélistes.

 

Ariana Holt [00:20:29] Excellent. Merci, Rob. Tant de bonnes idées. OK, si je peux demander aux panélistes de rallumer leurs micros et caméras. Salut à tous, génial. J'aimerais donc donner à chacun des panélistes l'occasion de répondre à l'exposé. Je peux demander à chaque personne de prendre environ trois minutes pour partager vos réactions à la présentation. Et puis, plus précisément, laquelle des idées avez-vous le plus de potentiel pour soutenir le rétablissement de Main Street en fonction de ce que vous voyez dans vos communautés dans votre travail quotidien? Alors je vais commencer. Juste sur mon écran. Jill, tu es la première.

 

Jill Robertson [00:21:11] J'espérais ne pas être le premier, mais je suis ravi d'être le premier. J'ai été une très bonne présentation. J'apprécie vraiment la profondeur de l'analyse que Fathom et Rob ont effectuée. Et je pense qu'il est vraiment important de le regarder d'une échelle urbaine à une échelle rurale, car je pense que l'un des défis auxquels nous sommes confrontés est qu'une solution unique ne convient pas à toutes les communautés. Et regarder comment les solutions peuvent être adaptées pour être spécifiques au contexte est vraiment le travail qui peut être construit à partir du cahier des charges. Vous savez, pour moi, ce qui résonne beaucoup, et ce n'est pas seulement parce qu'il neige activement à Edmonton aujourd'hui, mais ce sont les opportunités des villes d'hiver. Et je pense que c'est vraiment une bénédiction que la pandémie ait commencé alors que nous nous approchions de l'été. Et ainsi nous pourrions aller à l'extérieur et élargir le domaine public et créer plus d'espaces ensemble à l'extérieur. Et le défi certainement, et c'est en tête de mon esprit, est de savoir comment transporter cette énergie et cette activité et qui se concentrent sur le domaine public pendant l'hiver. Et j'ai des amis danois et ils me disent toujours qu'il n'y a pas de mauvais temps. Il y a juste de mauvais vêtements, ce qui est un peu vrai. Mais je pense aussi qu'il y a un mauvais design urbain qui peut renforcer le fait d'avoir de mauvais vêtements. Et comment pouvons-nous créer des espaces qui encouragent les gens à s'attarder à l'extérieur et, vous savez, au chocolat chaud, aux radiateurs de terrasse, à la couverture. Il est certain qu'avoir le courage des entreprises de maintenir ces espaces de patio ouverts avec le soutien de la municipalité sera vraiment essentiel. Mais ensuite, je pense que du point de vue de la conception urbaine et de la planification, nous devons remettre en question la norme selon laquelle vous ne pouvez pas être à l'extérieur en hiver, car je pense que les Canadiens ont toujours eu peur de cela et encouragent vraiment les gens à sortir et à en profiter. ces espaces dans ces endroits. Et peut-être que les pistes cyclables deviennent une voie gelée pour le patinage ou le ski de fond. Je pense que ce n'est pas parce que les activités changent en hiver que la répartition spatiale doit changer. Et je serais ravi de nous voir continuer à donner aux gens un espace qui était auparavant dédié aux voitures afin que nous puissions être à l'extérieur et nous amuser tout au long de la prochaine. Six ou huit mois, selon l'endroit où vous vivez au Canada.

 

Ariana Holt [00:23:37] C'est génial, merci Jill. Eric tu es le prochain sur mon écran.

 

Eric Lucic [00:23:42] Merci, Arianna. Jill a évoqué beaucoup de bonnes choses, et la présentation de Rob était largement axée sur Halifax. Je peux donc répéter beaucoup de ce que Rob a montré ici, les choses que nous faisons. C'est fantastique de voir comment notre municipalité a réagi. Et cela inclut nos politiques, nos amis politiques, nos conseillers très favorables. Et une des choses que je voudrais dire avec ce qui nous a permis d'être aussi progressistes que nous l'avons été, comme une partie de la flexibilité qui nous a été donnée par le conseil et autrement pour agir sur les choses et nous encourager à y arriver. Et maintenant, nous examinons une situation où que faisons-nous à l'approche de l'hiver, tout comme Jill l'a dit. Et donc, même aujourd'hui, nous examinons comment agrandir certains de ces patios spécialisés qui se trouvent dans les rues? Comment prolonger ces délais tout au long de l'hiver? Peut-on. Vous savez, quelles sont les exigences pour le faire en raison du déneigement ou de l'endroit où beaucoup de ces patios reposent parmi les premiers succès pour nous. Et j'aimerais dire que les provinces de l'Atlantique ont en fait assez bien résisté à ce temps. C'est de la chance ou non. Mais, vous savez, certaines des choses qui nous ont frappés au début ont été la fermeture de parcs et des choses comme ça. Il n'y a donc aucune possibilité d'aller dans les parcs. Et puis l'impact, vous le verriez dans les rues où vous auriez un encombrement supplémentaire. La municipalité a donc répondu en agrandissant les rues ou en fermant quelques rues qu'elle permettrait aux gens de sortir et de continuer à participer et d'avoir encore un peu d'air frais. Il se passe donc pas mal de choses. Et encore une fois, Rob a abordé beaucoup de choses. Je voudrais donc, vous savez, simplement répéter que certaines des grandes choses sont ces rues spécialisées que nous avons ici et certaines choses comme même de petites choses, comme la suppression des frais pour ces patios pour simplement les encourager à se produire. Merci.

 

Ariana Holt [00:25:34] Merci. L'hiver dont nous parlons en permanence, nous y reviendrons peut-être. Hazel, tu es la suivante.

 

Hazel Borys [00:25:44] Génial. Je suppose que cela signifie que je devrais arrêter de tweeter alors. Alors, Rob, merci beaucoup pour ce beau et inspirant résumé de vos pensées. C'est agréable d'être dans cet espace avec vous tous. Et je pense que j'aime que vous ayez rendu cela sensible au contexte et que vous vous rendiez compte que bon nombre des solutions que vous avez proposées sont très appropriées pour certaines parties des villes et des villages et ont plus de sens en fonction de notre situation dans ce spectre rural à urbain. Et j'aimerais peut-être que nous réfléchissions également aux types d'interventions qui fonctionnent dans les villes qui n'ont pas ces belles rues principales incroyablement intactes que vous montrez, celles qui sont devenues plus suburbanisées au fil du temps. Et je pense que c'est probablement la prochaine progression de votre travail. Probablement. J'adore ce genre de tableau de bord pour le moyen et le long terme rapides basés sur s'il s'agit d'un quartier central des affaires Main Street, ou d'un quartier Main Street, ou rural Main Street. Cette typologie est super intéressante. Et merci pour la quantité de réflexion qui y est allée. Je serais ravi, cependant, pour le premier point de la phase trois, à long terme d'entreprendre une réforme de zonage. Je pense que les réformes plus vastes et plus holistiques de, vous savez, la réécriture d'un règlement de développement entier. C'est certainement une initiative à long terme. Mais je pense que ce genre de piratage de code et ce genre d'acupuncture urbaine qui est vraiment nécessaire en ce moment pour que les villes deviennent plus résilientes pendant le temps qu'il nous reste avec Covid est vraiment quelque chose que j'aimerais voir pour tous. de nous sous la phase un rapide. Donc, vous savez, des choses comme le Projet de réforme du code ou d'autres sortes d'initiatives incrémentales, comme l'outil de code allégé, toutes ces sortes de documents aident à regarder, vous savez, ce que nous pouvons faire. Et je me rends compte que tant de villes ont déjà fait des choses comme, vous savez, autoriser les repas en plein air et et et faire du shopping, apprendre et adorer et tous les divertissements. Mais comment pouvons-nous rendre les choses plus faciles, surtout au fur et à mesure que nous progressons vers l'hiver? Je pense donc que je pense que c'est un dialogue permanent que j'ai hâte d'avoir avec vous.

 

Ariana Holt [00:28:38] Et il y a une vraie tension entre, vous savez, obtenir ce que je dois faire et je commence à penser aussi à ce long terme. Je planifie ces choses. Prends juste du temps. Jason, tu es le suivant.

 

Jason Syvixay [00:28:52] Sûr. Eh bien, bon vendredi, tout le monde. Et je tenais à remercier CUI de m'avoir invité à participer à ce panel. J'admire profondément beaucoup de gens qui font partie du panel. Et j'ai entendu dire qu'il y avait plus de 200 personnes à l'écoute. Un gros plus pour vous tous de vous lever quand il neige dehors. Vous savez, nous voulons rester douillets et confortables avant de partager certaines de mes impressions. Je veux simplement reconnaître quand j'ai la chance de travailler et de vivre dans le territoire du traité 6 à Edmonton, en Alberta, qui est le lieu de rencontre traditionnel de nombreux peuples autochtones, y compris les Cris, les Dénés et les Saulteaux, Nikota Sioux et Peuples pieds-noirs. Je pense donc que dans l'ensemble, la présentation était vraiment fantastique. Donc vraiment un excellent travail à comprendre. Et Rob, je pense que cela montre vraiment pourquoi nos rues principales sont importantes et pourquoi et comment l'investissement dans celles-ci peut réellement soutenir la génération de revenus ainsi que des économies de coûts. Cependant, je pense que beaucoup d'idées, vous savez, sont inspirantes. Mais je pense que pour beaucoup d'entre nous qui travaillent dans la planification, la conception et la conception, ce sont des stratégies qui ont été préconisées avec les communautés depuis un certain temps. Mais je pense qu'avec Covid, nous venons de voir une accélération un peu urgente pour avancer avec eux avec l'intention et le but. Et, vous savez, nous avons entendu le mot pivot. Et c'est en quelque sorte le Zeitgeist de la ville actuelle du moment. Alors, comment notre gouvernement change-t-il et gouverne-t-il différemment? Je pense que, pour la plupart, les destinations souhaitées sont les mêmes. Nous voulons notre rue principale qui soutient la connectivité sociale. Nous voulons un accès et une accessibilité. Nous voulons une vitalité économique locale. Et nous voulons un domaine public de haute qualité. Mais nous sommes vraiment à un point de départ différent, différent à cause de Covid. Et donc je pense qu'il est important de reconnaître cela et un document comme celui-ci est vraiment l'un des nombreux dans notre boîte à outils qui aide vraiment à ponctuer l'analyse de rentabilisation et les raisons d'aller de l'avant. Quand je regarde certaines des actions et que je n'ai pas parcouru le document dans sa totalité, mais j'espère le faire pendant le week-end. Mais certaines des actions auxquelles vous avez fait référence, Rob, en ce qui concerne la fête de quartier, vous savez, reconvertir nos rues pour les Street-eries, c'est avoir des endroits où les gens peuvent se rassembler en toute sécurité. Vous savez, tout cela me parle vraiment de cette idée et de ce concept de la rue principale comme laboratoire vivant. Sachez que nous disons que vous savez, nous disons que nos villes sont des laboratoires. Mais je pense que si nous pensons à n'importe quel endroit dans nos villes, vous savez, les rues principales sont l'occasion de tester nos idées et nos hypothèses, de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Et c'est vraiment une invitation à tout le monde à être vraiment des mini-scientifiques dans leurs propres communautés. Et donc, ces actions ne sont qu'une sorte de reconvertir l'espace, nous donnent vraiment l'occasion de faire sauter les choses, vous savez, de voir ce qui peut être le temps de voir quelles stratégies nous pouvons affiner. Et donc je pense que c'est l'une des parties les plus excitantes de ce genre d'opportunité. Et le côté positif de Covid est que nous pouvons tester les choses. Et si on pense, vous savez, vous savez, le laboratoire. Vous savez, j'ai fait mon diplôme de premier cycle en biochimie. Et, vous savez, il y a différents rôles et responsabilités dans un laboratoire. Nous avons votre chercheur principal, chercheur qui aide à formuler une question. Vous avez vos administrateurs qui invitent des personnes à participer à l'étude. Vous avez ceux qui facilitent réellement les expériences. Vous avez ceux qui collectent des données. Si ceux-ci analysaient les données et en quelque sorte en collaboration, vous savez, nous essayons vraiment de voir ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas. Essayer de voir si vos résultats appuient vos questions. Et je pense que tout comme un laboratoire, nous devons être conscients que nos stratégies Main Street pourraient ne pas fonctionner. Il s'agit donc de retourner à la planche à dessin et d'inviter les participants à prendre part à la conversation. L'autre point que je veux souligner est que, vous savez, en tant que bâtisseurs de villes, nous sommes constamment en faveur de la construction de villes et de rues principales pour tout le monde et pour tous. Et je pense que, vous savez, pendant cette période de grand soulèvement civil et de calcul, que nous reconnaissons les lacunes raciales et sociales de nos rues principales et réfléchissons vraiment de manière critique à ce que nous voulons dire quand nous disons que nous concevons des rues principales pour tous. . Alors, en pensant vraiment à ce laboratoire, vous savez, quand nous pensons à la recherche principale pour le chercheur, qui est-ce? S'agit-il de planificateurs? S'agit-il de designers? Est-ce une communauté? Comment invitons-nous la communauté à participer à la conception de la question, à la formulation du problème et à la réflexion sur les stratégies de recherche? Donc, dans la ville d'Edmonton, avec notre concours de conception de remplissage intermédiaire manquant, une stratégie que nous avons mise en œuvre était en fait d'inviter la communauté à faire partie de l'équipe de recherche elle-même. Nous les avons donc invités à définir le problème. Définissez les critères et, vous savez, les paramètres de conception qu'ils célébreraient et adopteraient avec des parcelles de terrain dans leur communauté. Et pour la plupart, toutes les maisons de ce quartier étaient toutes des immeubles unifamiliaux de plain-pied. Mais lorsque nous les avons invités à participer, ils nous ont dit que, vous savez, nous serions disposés à voir votre bâtiment monter à quatre étages tant que nous sommes en mesure de faire X, Y et Z. Et dans le document lui-même, nous a également créé un espace pour leur permettre de partager leur point de vue sur les idées de leur communauté. Et donc je pense qu'il est vraiment important pour nous de penser en tant que planificateurs, que voulons-nous dire quand nous avons construit nos rues principales pour tous?

 

Ariana Holt [00:34:27] Jason, c'est vraiment un excellent point. J'adore l'idée de cette rue principale en tant que laboratoire, puis je pense que votre question est de savoir ce que nous voulons dire lorsque nous créons des rues principales pour tous? C'est vraiment important. J'aimerais revenir sur l'un de vos points. Vous savez, nous sommes une sorte de thème commun qui revient tout au long de la semaine à propos de, vous savez, il y a eu une période d'expérimentation où les gouvernements municipaux et d'autres acteurs de Main Street en ont pris un peu plus. risque et expérimentation. Et cela a été une chose vraiment positive qui est sortie de la pandémie. Je me demande simplement, sur la base de, vous savez, que vous travaillez sur le terrain, si vous pensez que c'est quelque chose qui va continuer et que cela aura également un impact sur la planification et les décisions politiques à plus long terme, comme ces choses. ont tendance à être si difficiles et prennent tellement de temps. Tout le monde peut répondre. Je t'ai vu hocher la tête, Jill.

 

Jill Robertson [00:35:29] Oui, je pense que cette idée d'une expérience sans échec va être vraiment puissante et nous mener à bien, parce que vous avez raison. Les changements de politique prennent du temps et les choses autour de Covid changent si vite. Mais si vous regardez quelques-unes des grandes études de cas d'urbanisme, Times Square, comme elles ont toutes commencé comme des expériences tactiques et ont conduit à une transformation. Je pense donc que c'est une façon d'explorer absolument, comme l'a dit Jason, le moyen urbain non seulement urbain, mais Main Street est le laboratoire. Et si nous le faisons de manière tactique et légère, si cela ne fonctionne pas, nous pouvons nous adapter. Mais parce qu'une grande partie de cela est inconnue, je pense que c'est vraiment la meilleure façon de comprendre ce qui va fonctionner et ce qui ne fonctionne pas et de tisser dans ce fil de spécificité du contexte à l'expérimentation. Et il n'y a pas d'inconvénient. Je pense que parce que les choses sont, c'est une pandémie. Les choses vont assez mal. Alors, quel est le pire qui puisse arriver si vous expérimentez? Cela ne va probablement pas aggraver la situation. Vous allez apprendre. Nous allons grandir. Nous engageons la communauté. Je pense vraiment que c'est un bon moment parce que la barrière de la sorte de peur a été supprimée. C'est le moment idéal pour que le coffre-fort échoue.

 

Ariana Holt [00:36:49] Hazel, allez-vous répondre?

 

Hazel Borys [00:36:50] Je pense que c'est si important. Et je pense que cela aussi, vous savez, échouer rapidement et et et évoluer et, vous savez, apprendre et grandir est si important. Mais aussi, même dans ce processus, de toutes les choses que vous présentiez aujourd'hui, Rob était vraiment concentré sur ce raffinement du tissu conjonctif de notre rue principale et des quartiers qui l'entourent, et comment lorsque nous renforçons cela et guérissons les parties de cela, qui peut être cassé ou qui peut être hostile à des personnes à l'extérieur d'un véhicule blindé ou d'une voiture, c'est-à-dire, vous savez, alors nous nous retrouvons avec quelque chose de beaucoup plus génératif. Et je sais que vous aviez l'équipe de la ville heureuse hier, mais, vous savez, je pense qu'il est important de commencer à mesurer, aussi, pendant cette période de guérison, vous savez, quels sont les impacts du bien-être de la ville. Donc, vous savez, j'ai l'impression d'avoir un retard dans ma vidéo, et donc ce n'est pas si amusant de continuer, alors je vais m'arrêter là et laisser quelqu'un qui est moins lent prendre le relais.

 

Rob Leblanc [00:38:07] Ouais peut-être. Peut-être que je pourrais revenir là-dessus pendant une seconde. Je suppose que vous le savez à Halifax en regardant nos recherches ici sur ce que faisaient les villes, la formation du groupe de planification stratégique des transports et le retrait des gens des silos traditionnels dans lesquels ils ont tendance à vouloir vivre, où les planificateurs aiment faire le engagement et obtenez de bonnes idées. Mais lorsque vous les associez à des ingénieurs éclairés qui ont une compréhension des autres normes attaquées et sous des rues complètes, et que vous les associez à des architectes paysagistes et des constructeurs communautaires qui veulent avoir une conversation avec la communauté. Il s'agit donc en partie de sortir ces pilotes et de les construire. Et la prochaine étape consiste à les tester pour voir s'ils font ce que vous voulez qu'ils fassent, qu'ils répondent à tous les besoins et apportent de petites améliorations en cours de route. J'avais une photo ici de la rue Argyle originale en tant que projet pilote avant de progresser environ un an plus tard, et ils ont pris tout ce qu'ils ont appris de ce processus et mis en œuvre dans la conception. Et cela le rend encore plus fort. Donc, je veux juste dire que la façon dont vous organisez ces choses pour qu'elles fonctionnent dans les villes fait une grande différence. Sortez les gens de leurs silos.

 

Hazel Borys [00:39:38] La seule chose que je ressens comme ça sur votre liste, cela me laisse une petite pause et probablement simplement parce que je suis un nerd du zonage et que je le reconnais pleinement. Mais, vous savez, la discussion sur le zonage inclusif et aussi génial qu'une idée soit-elle, je pense que c'est tellement difficile à mettre en œuvre. Et nous devrions donc faire les choses qui sont moins coûteuses et plus efficaces, d'abord éliminer les obstacles au logement abordable naturel, naturel et existant, que vous avez mentionné dans votre discussion sur l'augmentation de cette douce densité tissée dans toute la communauté au lieu de réserver. densité à certains endroits. C'est, en fait, plus hostile à cette construction communautaire.

 

Rob Leblanc [00:40:28] Eh bien, ça sonne comme une bonne intro pour Eric ici.

 

Eric Lucic [00:40:33] Merci, Rob. Et j'imagine que cela touche un peu la politique en général, et Ariana a soulevé la question dans quelle mesure réagissez-vous rapidement à la politique alors que nous ne savons pas à quoi va conduire cette pandémie? Nous avons demandé d'envisager de modifier une partie de notre politique sur la rue Main afin de supprimer les exigences commerciales afin d'autoriser les résidences temporaires. Et bien que cela puisse augmenter la disponibilité des logements, quels sont les impacts à long terme sur la rue commerciale? Si vous deviez faire une telle chose, alors je sais que mon équipe hésitait à proposer des choses comme celle-là qui auront des effets à long terme en ce qui concerne le logement abordable et tout cela, dans la faible densité, nous avons récemment présenté une politique de suites secondaires et arrière qui permet vraiment à chaque propriété de la municipalité d'ajouter des suites secondaires ou des suites arrière. C'est donc un grand changement pour la municipalité régionale d'Halifax et ce qu'elle peut apporter pour offrir ces options de logement abordable. En fin de compte, cela amènera le secteur privé ou le public à assurer l'adoption, mais au moins nous pouvons fournir l'orientation politique qui permet que cela se produise.

 

Jason Syvixay [00:41:50] Je vais juste ajouter à votre question, donc quelque chose que j'ai entendu lors de la conversation d'hier sur Main Street par les gens heureux de la ville qui ont vraiment fourni une présentation si heureuse et conviviale. Ils ont dit qu'ils avaient dit qu'une rue principale n'était aussi puissante que sa communauté. Et, vous savez, je réfléchis à l'époque où je travaillais pour une zone d'amélioration commerciale, et on les appelle BID ou BIA à travers le pays et dans le monde. Et je pense que beaucoup de ces organisations ont eu ces idées et ont vraiment pris le contrôle de la rue pour que celles-ci attirent vraiment les gens dans leurs rues principales, dans leur centre-ville et travaillent maintenant en tant qu'employé de la ville, vous savez, vous commencez à voir les gouvernements ont maintenant le sentiment qu'ils sont en mesure d'avoir une licence pour rattraper ce rythme et sont également convaincus qu'ils peuvent également, vous savez, tolérer certains risques. C'est donc très intéressant de faire partie en temps réel de la collaboration avec vos collègues auxquels nous commençons chaque jour à réfléchir, eh bien, comment pouvons-nous faire ces ajustements? Que pouvons-nous faire pour l'hiver? Tout est donc en temps réel. Tout cela semble assez expérimental. Et je pense que c'est probablement l'une des choses passionnantes d'être planificateur et designer pendant cette période, c'est qu'il y a beaucoup de précédents dont on peut s'inspirer. Il y a beaucoup d'organisations communautaires et de groupes à but non lucratif qui poussent et dirigent vraiment cela. Et maintenant, comment le gouvernement peut-il y répondre? Donc ça a été vraiment amusant. Et je pense que nous avons pu montrer qu'une bonne planification urbaine est également l'un des principes de la récupération. Et donc à Edmonton, si je veux maintenant partager un peu de propagande avec vous, mais à Edmonton, vous savez, notre rétablissement est vraiment enraciné dans notre usine de développement municipal. Alors, vous savez, quand ils ont réfléchi à la façon dont nous pouvons nous rétablir en tant que ville, vous savez, notre plan de ville ou plan de développement municipal est vraiment au cœur de cela. Je pense donc que c'est une excellente occasion de vraiment souligner l'importance d'une bonne construction urbaine, d'une bonne planification urbaine et d'un partenariat pour un avenir de plus en plus incertain.

 

Ariana Holt [00:43:57] Absolument. Sachez, Rob, vous voulez parler de cela, je veux dire, cela vous ramène à l'importance de la planification secondaire dans la pandémie. Je pense que c'est quelque chose qui vous tient vraiment à cœur comme étant un outil important.

 

Rob Leblanc [00:44:09] Ouais, je veux dire, c'est toujours un bon moment pour faire un plan secondaire, mais en particulier maintenant nous avons l'opportunité. Je connais Charlottetown pour ce qui est du plan secondaire maintenant pour le centre-ville et pour la rue principale. Vous savez, je pense qu'il y a une sorte de souhait que nous ayons été un peu plus actifs avec ce genre de choses afin que nous puissions avoir plus de mise en œuvre à un moment où les touristes sont à la baisse. Vous savez, nous aurions pu construire certaines choses. Alors, oui, c'est toujours un bon moment pour le faire. Je pense que nous avons maintenant l'occasion de faire le point sur les changements qui s'annoncent sur le brochet et de vraiment nous pencher sur certaines des nouvelles possibilités d'une plus grande densité autour de la rue Main. Et cela pourrait être en utilisant des codes de base de formulaire, dont nous pouvons discuter et des opportunités là-bas. Mais en fin de compte, il s'agit vraiment de fournir une plus grande certitude. Donc, que ce plan porte sur une rue principale et sur l'investissement futur au cours des cinq ou dix prochaines années, disons, il permet aux promoteurs et aux propriétaires fonciers de mieux comprendre comment l'investissement public va tirer parti de nouvelles opportunités d'investissement privé. Donc, oui, je pense que c'est le moment idéal pour envisager de consolider nos plans secondaires pour quatre rues principales.

 

Ariana Holt [00:45:39] Ouais, je veux dire, je suis très intéressé par cette idée. Je veux dire, je pense que ce que nous avons appris dans nos recherches, c'est l'importance d'avoir une population résidentielle pour soutenir les rues principales, le dynamisme et soutenir les entreprises locales. Et Eric, vous en avez parlé et vous avez parlé d'une stratégie qu'utilise Halifax en autorisant les appartements secondaires. Et, Rob, vous avez mentionné les codes basés sur des formulaires et vous vous demandez si quelqu'un d'autre a des idées sur ce qu'il voit fonctionne. Par exemple, quels sont les outils qui fonctionnent pour aider à obtenir cette densité douce dans nos quartiers? Hazel?

 

Hazel Borys [00:46:15] Eh bien, vous savez, je suis tellement excité d'entendre parler de codes basés sur des formulaires dans un contexte canadien. Nous en avons écrit soixante et onze et la grande majorité d'entre eux se trouvent aux États-Unis ou en Europe de l'Est et en Asie. Et je suis tellement excité que les gens envisagent des règlements de développement basés sur des formulaires et des codes basés sur des formulaires, ainsi que des moyens de le faire. Mais encore une fois, je pense que ce sont des étapes progressives, surtout pour les endroits qui n'ont pas nécessairement les budgets en place actuellement pour le faire. Une fois, j'étais à dîner avec le directeur de la planification de la ville de Nashville, et au fil des ans, ils ont écrit un code de base à la fois pour vingt-quatre quartiers et maintenant, ils ont collectivement plus d'un milliard de dollars de nouvelles constructions. en vertu de ces règlements de zonage et de lotissement. Mais il a dit bien avant d'écrire le premier code basé sur un formulaire, il venait de changer trois phrases dans leur zonage basé sur l'utilisation euclidienne existant. Et c'était pour tout ce qui est une rue prioritaire pour les piétons, les marges de recul sont modifiées pour construire deux lignes. Le parking doit être soit sur la rue, soit derrière le bâtiment, et il y a un minimum de 70 pour cent de verre entre deux pieds et 10 pieds au-dessus du plan du sol. Et donc, ces choses très simples ne nécessitent pas un montant élevé, une grande compréhension politique ou, vous savez, une longue période de temps. Mais cela peut vraiment aider. Et, vous savez, certaines des autres initiatives de zonage qui sont si utiles en ce moment avec Covid font des choses comme vous l'avez déjà dit en ce qui concerne les unités d'habitation auxiliaires ou en permettant, vous savez, des résidences supplémentaires sur un terrain. Mais qu'en est-il des unités commerciales auxiliaires? Donc, à une époque où les emplois sont décantés dans les centres de quartier, vous savez, il est si important de permettre aux gens d'utiliser leur propriété et d'en générer un revenu supplémentaire pour eux-mêmes, mais aussi soit pour eux-mêmes en tant que leur propre entreprise, soit pour laisser d'autres personnes. les propriétaires de petites entreprises maman et pop peuvent être dans cet espace en train de faire de minuscules ordonnances de zonage à domicile. Pardon. C'est clairement l'un de mes amours. Je pourrais donc continuer pendant un moment à ce sujet. Quelqu'un vient de demander dans le chat. Quelle est la définition des codes basés sur des formulaires pour les non-planificateurs? Vous appelez cela signifie simplement une ordonnance de zonage et de lotissement et des normes de conception de rue qui ont changé la façon dont nous faisons les choses à l'envers. Donc, à l'heure actuelle, ces règlements donnent la priorité à votre utilisation. Ensuite, ils donnent la priorité à l'administration. Et troisièmement, ils donnent la priorité à la forme de l'environnement urbain. Un code basé sur un formulaire prend simplement ces derniers et les retourne à l'envers. Donc, il priorise d'abord la forme. Deuxièmement, il traite toujours de l'administration et il traite certainement de l'utilisation. Il ne permet que le mélange d'utilisations compatibles et de caractère compatible, vous savez. Alors on en parle beaucoup. Je dirige un site Web appelé codesstudy.org, et vous pouvez voir les villes du monde entier sur cette étude qui les adoptent actuellement et codescore.org qui dit, quels sont les retombées pour les personnes qui le planifient et en profitent pour faire ce genre d'initiatives ?

 

Ariana Holt [00:50:09] Une des choses que j'allais ajouter, c'est que je pense que nous devons avoir ce mélange d'ingrédients pour que la municipalité contribue à créer l'environnement politique. Nous devons nous assurer que nous soutenons l'investissement privé. Donc, une grande partie de la reprise sera liée à l'investissement privé parce que les municipalités sont à court de ressources financières. Donc, vous savez, quand je me rencontre parce que je travaille dans le secteur privé, lorsque cela a commencé, nous avons vu beaucoup de projets se dérouler car les développeurs privés n'étaient pas sûrs de ce qui allait se passer. Comment la pandémie influence-t-elle les conditions du marché? Et maintenant, comme il y a un peu plus de certitude, mais peut-être de stabilité, nous voyons l'intérêt et le développement redémarrer avec plus d'intérêt et de considération du domaine public autour de ces espaces. C'est donc une chance, je pense, en tant que planificateurs et concepteurs, d'éduquer nos clients sur l'importance de ces espaces, mais aussi de travailler avec les municipalités pour s'assurer que les outils sont en place pour rationaliser une très bonne construction urbaine. Et cela à la fois à l'échelle rurale, mais aussi à l'échelle urbaine.

 

Jason Syvixay [00:51:20] Je veux juste ajouter à ce que disait Jill. Je pense qu'à Edmonton, il y a une densité et une masse de divers intervenants qui veulent vraiment voir des changements se produire dans leur collectivité et partout à Edmonton. Et si récemment, les gens savent peut-être qu'Edmonton a en fait modifié notre règlement de zonage pour autoriser zéro minimum de stationnement dans toute la ville. Donc, le déménagement de la grande ville qui vient d'être abordé et notre plan de ville ou plan de développement municipal vient d'être approuvé, qui intègre à la fois l'utilisation du sol et le transport et identifie divers objectifs pour les nœuds et les coins et l'intensification, doublant en fait notre objectif de 25% des nouveaux unités de remplissage à 50 pour cent dans la ville et dans nos limites actuelles. Et maintenant, nous réécrivons en fait l'ensemble de notre règlement de zonage pour qu'il corresponde aux intentions politiques. Donc, une des choses que je vais crier à notre équipe des règlements de zonage, parce que je ne suis pas dans cette équipe, mais j'ai discuté avec eux à l'avance et tellement excité à Robert Ruthorford et à l'équipe là-bas. Mais ils examinent une sorte de ces modificateurs de contexte qui examinent les zones à usage mixte qui soutiendraient l'intensification de l'utilisation des terres en fonction de l'échelle et du site de la zone, essayant vraiment, vous savez, de doubler en quelque sorte ce que nous 'ai déjà vu en termes de succès et de défis, avec notre superposition de rue principale actuelle.

 

Ariana Holt [00:52:41] Il nous reste environ cinq minutes. Donc, je pense que ce que nous allons faire, c'est que nous allons revenir en arrière et donner à tout le monde une chance, donner environ une minute pour faire les leçons les plus importantes de cette discussion et en quelque sorte ce que vous pensez être les choses les plus importantes qui les planificateurs, les placiers et les décideurs politiques devraient réfléchir à l'avenir de la planification et de la conception urbaine de Main Street. J'irai donc dans le sens inverse cette fois. Cela signifie commencer par Jason.

 

Jason Syvixay [00:53:08] Eh bien, cela a été une si bonne conversation, je sais que cela n'a duré que cinquante-cinq minutes, mais j'aimerais pouvoir continuer à discuter et j'ai adoré entendre toutes les perspectives ici, je pense. Et comme on dit, le partenariat est crucial. Mais je pense que c'est l'une des grandes leçons pour moi, c'est que nous allons devoir nous appuyer sur toutes les différentes idées et alignements avec les différentes parties prenantes pour vraiment faire tenir nos idées. Et j'ai vu beaucoup de choses de ce genre se manifester dans la fenêtre de discussion là-bas. Je suis vraiment enthousiasmé par ces opportunités alors que nous avançons.

 

Ariana Holt [00:53:40] Hazel, tu es la suivante.

 

Hazel Borys [00:53:41] Je ferais juste écho à ce que Jason a dit. Merci beaucoup d'avoir convoqué cette conversation, car rassembler la communauté en ce moment est tellement une question de zoom et donc vraiment apprécier de pouvoir entendre des voix de partout au Canada. Et d'être encouragé par le fait que le travail que vous faites tous est si important. Alors continuez comme ça.

 

Eric Lucic [00:54:07] Je pense que c'est une conversation fantastique que le simple fait d'ouvrir une opportunité pour la discussion est votre plus grand début pour vous assurer que le changement se produira à l'avenir. Je réitère la valeur de la flexibilité, de l'épreuve, des choses comme ça. Vous savez, c'est le moment de faire votre changement. J'ai entendu un commentaire de notre CIO, c'est comme si vous ne vouliez pas gaspiller, vous savez, dans une situation comme celle-ci, c'est-à-dire une pandémie où vous pouvez apporter des changements pour de bon. Donc, à l'avenir, je pense que c'est notre chance.

 

Jill Robertson [00:54:50] Je fais écho à tout ce qui a été dit, ça a été une bonne conversation et en fait, je prends un sentiment d'optimisme. Je pense que la pandémie. C'est une mouture. Vous savez, quand nous avons commencé, je pense que tout le monde pensait que c'était un sprint et que c'était un marathon. Maintenant, il s'avère que c'est l'un de ces ultramarathons de 100 miles. Il est donc difficile de rester optimiste. Et donc, mais c'est tellement important pour notre bien-être individuel, pour le bien-être de notre communauté et en tant que planificateurs, nous avons l'occasion de mener une discussion et de faire savoir aux gens qu'il existe des solutions. Et nous pouvons créer des espaces pour que les gens se rassemblent, voient leurs voisins, se socialisent, pour relever ces défis. Je me sens donc vraiment béni d'avoir fait partie de cette conversation et d'être dynamisé. Et j'espère que chacun pourra ramener un peu d'optimisme à ses pratiques individuelles après aujourd'hui. Et merci à Rob et à l'équipe pour l'avoir organisé, cela a été formidable.

 

Ariana Holt [00:55:48] Donne le dernier mot à toi, Rob.

 

Rob Leblanc [00:55:50] D'accord. Pas de pression. Ouais, je voulais juste réitérer les expériences de rue qui sont en cours maintenant que nous n'aurions peut-être pas eu l'occasion de nous engager dans la nécessité de désilo-iser différents départements et de rassembler, vous savez, comme des esprits pour faire des choses. Je n'ai pas eu autant de temps que j'aurais aimé parler de l'importance des parcs et des espaces ouverts, car je pense, vous savez, que si l'idée est d'essayer d'obtenir plus de densité près de Main Street, plus de gens vivent sur Main Street , nous devons faire le point sur nos parcs et nos réseaux d'espaces ouverts et nous assurer que nous les planifions pour les populations futures. Et donc voilà, vous savez, alors que les prix des terrains sont relativement bas et que l'incertitude est élevée, c'est maintenant une bonne occasion pour les municipalités d'examiner et de faire le point sur cela et peut-être d'investir dans leurs espaces de parc.

 

Ariana Holt [00:56:54] Eh bien, je suis content que les gens se sentent optimistes, non? Je sens qu'il y a beaucoup d'énergie et de bonnes idées ici et. Ouais. Merci beaucoup pour votre temps. Et merci à tous pour votre écoute et votre participation au chat. De grandes choses à Rob et Fathom Studio pour tout votre travail sur la présentation de la solution. Et ils sont en fait, nous prévoyons quelques discussions et réfléchissons la semaine prochaine ou la semaine suivante sur les parcs avec les gens. Vous pouvez donc rester à l'écoute pour plus de conversations à ce sujet. Ceci conclut la semaine d'action Ramener Main Street. Merci encore à tous pour votre écoute. Nous vous recontacterons bientôt. Merci.

 

Jason Syvixay [00:57:35] Merci a tous.

 

Ariana Holt [00:57:35] Merci tout le monde.

 

Audience complète
Transcription du chat

Note au lecteur: les commentaires de chat ont été modifiés pour plus de lisibilité. Le texte n'a pas été modifié pour l'orthographe ou la grammaire. Pour toute question ou préoccupation, veuillez contacter events@canurb.org avec "Commentaires de chat" dans le sujet lin

De l'Institut urbain du Canada: Vous pouvez trouver des transcriptions et des enregistrements de nos webinaires d'aujourd'hui et de tous nos webinaires à https://canurb.org/citytalk

12:03:15 De l'Institut urbain du Canada: Bienvenue! Mes amis, veuillez modifier vos paramètres de chat sur «tous les panélistes et participants» afin que tout le monde puisse voir vos commentaires.
12:03:46 De l'Institut urbain canadien: Vous pouvez trouver les transcriptions et les enregistrements de la séance d'aujourd'hui et de toutes nos sessions à https://www.canurb.org/citytalk
12:04:04 De Hazel Borys: Bonjour! Winnipeg, Manitoba.
12:04:07 De l'Institut urbain du Canada: Poursuivez la conversation #BringBackMainStreet #citytalk @canurb
12:04:08 De Khatereh Baharikhoob: Bonjour de Toronto
12:04:09 De Lindsey Sexton à tous les panélistes: Salut de Boulder, Colorado
12:04:21 De Ayusha Hanif: Bonjour de Penetanguishene, Ontario
12:04:24 De Brenda Gagnier: Bonjour de Kingsville Ontario
12:04:26 De Jordan Riemer: Salut d'Edmonton
12:04:28 De Rick Michalenko à tous les panélistes: Bonjour de Calgary
12:04:33 De l'Institut urbain du Canada: CUI tient à remercier notre partenaire pour la session d'aujourd'hui WWW.FATHOMSTUDIO.CA
12:04:35 De James Horan: Salut de Waterloo
12:04:37 De Katie Joyce à tous les panélistes: Bonjour de la future étudiante en planification à Vancouver!
12:04:38 De Scott Cluney: Bonjour du centre-ville de St.John's, Terre-Neuve
12:04:40 D'Abby S à tous les panélistes: bonjour de Toronto
12:04:44 De Brian Buchardt: Bonjour de la ville de Peterborough!
12:04:47 De l'Institut urbain canadien: Fathom Studio Report: Planning & Urban Design: Bring Back Main Street 01VOLUME A Pandemic Recovery Solutions Brief https://bit.ly/2T4i6CM
12:04:51 De Paul Mackinnon à tous les panélistes: Bonjour de Halifax!
12:04:53 De Lucia Huang: Salut à tous! Voici Lucia de Chinatown Toronto
12:04:56 De Jill Robertson: Joyeux vendredi d'Edmonton!
12:04:56 De George Robinson: Bonjour de Windsor Ontario!
12:04:58 De Abby S: De Toronto
12:04:59 De Adam Coombs: Bonjour d'Halifax
12:05:03 De Sahar Alinezhad à tous les panélistes: Salut de Montréal!
12:05:11 De Darryl Gaston à tous les panélistes: Salutations, je suis Darryl Gaston de Charlotte, Caroline du Nord, États-Unis
12:05:20 De l'Institut urbain du Canada: Pour lire cet exposé et d'autres solutions, visitez: https://bringbackmainstreet.ca/solution-briefs https://bringbackmainstreet.ca/action-report
12:05:47 DeeDee Nelson: Salut à tous! De Vancouver, territoire Musqueam.
12:05:49 De l'Institut urbain du Canada: @jilly_robertson linkedin.com/in/jill-robertson-4062b134 Hazel Borys, PlaceMakers @hborys linkedin.com/in/hazel-borys-554b6015 Jason Syvixay, Ville d'Edmonton @DowntownJason linkedin. com / in / jasonsyvixay Eric Lucic, Ville de Halifax @LucicEric linkedin.com/in/ericlucic
12:06:04 De Jonathan Giggs: Jonathan Giggs de Port Credit à Mississauga
12:06:06 De Laleh Derakhti à tous les panélistes: salut friMalmo
12:06:25 De Jaime Brush à tous les panélistes: Salut de Pullman, WA., USA
12:07:12 Depuis Astra Burka: Depuis Astra Burka Toronto
12:08:11 De l'Institut urbain du Canada: Rappelez aux participants de s'il vous plaît changer vos paramètres de chat sur «tous les panélistes et participants» afin que tout le monde puisse voir vos commentaires. Merci!
12:08:50 De Jaime Brush: Salut de Pullman, WA., USA!
12:09:56 D'Abby S: Cette segmentation est vraiment intéressante et je ne l'ai jamais vue auparavant… il est utile d'adopter cette approche.
12:10:07 De Abby S: (vu avant sur ces pourparlers)
12:11:24 De Abby S: Diversité?
12:12:03 De Paul Mackinnon: Salut de Halifax!
12:12:23 De Anne Poirier Basque à tous les panélistes: bonjour de Moncton
12:12:53 De Crystal Chan: Salutations de Richmond BC!
12:17:34 De Paul Mackinnon: Fathom a fait un travail formidable sur Needham Park (explosion d'Halifax)! Un de mes endroits préférés pour emmener les enfants / chien.
12:17:57 De Andrew Struthers: il y a combien de temps?
12 h 18 h 30 De Yurij Pelech: Salutations de Bessant Pelech Associates Inc (Mississauga ON), consultants en planification de l'utilisation des terres et en gérontologie / LTC
12:18:55 De Paul Mackinnon: Eh bien, l'explosion a eu lieu en 1917. Je ne sais pas quand le parc a été créé. Mais la refonte a été achevée en 2017 pour honorer le centenaire.
12:21:15 De Abby S: Ce sont de merveilleuses initiatives. J'ai hâte de revenir un jour à Halifax….
12:21:57 De Jonathan Giggs: Cela me rend assez déprimé par le manque de changement à Mississauga
12:22:23 De Abby S: @jonathan Il ne faut pas une pandémie pour rendre les rues plus amicales. je t'entends
12:23:02 De Jonathan Giggs: Là où il y a un testament, il y a un moyen ...
12:23:16 De Paul Mackinnon: J'adorerais voir ces foyers apparaître dans les centres-villes canadiens! Je suis sûr que les services d'assurance de la ville. je n'aimerais pas cela, mais cela semble canadien, et cela engage de multiples sens, comme nous en avons parlé hier.
12:23:23 De DeeDee Nelson: J'ai beaucoup apprécié cette présentation, merci Rob.
12:24:05 De Andrew Struthers: L'histoire, raconter des histoires avec des parcs et des espaces. Grand angle.
12:25:36 De Marie-Josée Houle à tous les panélistes: Quand j'ai passé du temps à Oslo, j'ai remarqué que beaucoup de patios s'ouvraient par temps plus frais. Des couvertures et des radiateurs de terrasse ont été fournis.
12:26:07 De Paul Mackinnon: Curieux d'entendre des idées sur ce qui est la MEILLEURE chose immédiatement faisable pour l'hiver dans nos centres-villes (d'autant plus que les autorités ont annoncé leur programme $31m)
12:26:41 De Jill Robertson: beaucoup de pays scandinaves sont merveilleux en termes d'espaces extérieurs toute l'année
12:27:06 De Paul Mackinnon: Les élections municipales d'Halifax sont DEMAIN. Croisons les doigts pour un conseil continu et encore plus progressiste!
12:27:50 De Marie-Josée Houle: Quand j'ai passé du temps à Oslo, j'ai remarqué que beaucoup de patios s'ouvraient par temps plus frais. Des couvertures et des radiateurs de terrasse ont été fournis. C'était un excellent exemple des Scandinaves qui passent du temps à l'extérieur lorsque les Canadiens s'isolent à l'intérieur.
12:29:20 De Cheryl Cohen: Bonjour de Toronto! Aussi important pour moi que les appareils de chauffage extérieurs et les espaces extérieurs convertis, pendant les mois d'hiver, l'amélioration de l'éclairage dans les espaces publics est aussi importante pour moi. Je trouve que la plupart des vêtements d'hiver sont de couleurs sombres et que le soleil se couche si tôt, il est très important d'améliorer l'éclairage extérieur.
12:29:42 De Jordan Riemer: Un pub local d'Edmonton propose un menu de bières moins cher pour ceux qui sont assis dans leur terrasse extérieure - le meilleur type d'incitation pour inciter les gens à essayer les villes d'hiver
12:30:29 d'Andrew Struthers: Bien.
12:30:57 De Jonathan Giggs: @Cheryl D'accord sur l'éclairage. Je n'aime pas être dehors à Port Credit non pas à cause du froid mais à quel point l'éclairage est lugubre.
12:31:14 De Abby S: j'adore le terme d'acupuncture urbaine !!!
12:31:26 De Ralph Cipolla: bonjour d'Orillia merci excellente présentation quelqu'un peut-il parler des projets d'hiver au centre-ville en ce qui concerne Ralph Cipolla
12:33:13 De Sheena jardine-Olade à tous les panélistes: @Cheryl il existe également des moyens très intéressants d'intégrer un éclairage ludique et utile. Umea - l'éclairage de leur arrêt d'autobus est équipé de lampes SAD, à Montréal, dans le Quartier Spectacles, la lumière est également utilisée pour le guidage. L'éclairage a vraiment la capacité de transformer l'espace si totalement en accord.
12:33:33 De Sheena jardine-Olade: @Cheryl il y a aussi des façons vraiment intéressantes d'incorporer un éclairage ludique et utile. Umea - l'éclairage de leur arrêt d'autobus est équipé de lampes SAD, à Montréal, dans le Quartier Spectacles, la lumière est également utilisée pour le guidage. L'éclairage a vraiment la capacité de transformer l'espace si totalement en accord. @Cheryl il existe également des moyens très intéressants d'intégrer un éclairage ludique et utile. Umea - l'éclairage de leur arrêt d'autobus est équipé de lampes SAD, à Montréal, dans le Quartier Spectacles, la lumière est également utilisée pour le guidage. L'éclairage a vraiment la capacité de transformer l'espace si totalement en accord.
12:34:47 De Cheryl Cohen: Merci Sheena. Bonnes idées!
12:35:35 De Andrew Struthers: Bon point Jason. J'inclurais des efforts à plus petite échelle, avec plus de régularité
12:36:02 De Lindsey Sexton à tous les panélistes: Je ne fais pas partie du gouvernement municipal. Avec qui dois-je m'adresser dans ma ville pour partager mes idées sur la création d'événements communautaires sur Main street?
12:36:10 De Jordan Riemer: Grands points ici, Jason. Inviter la communauté est la clé d'une réflexion innovante.
12:36:15 De DeeDee Nelson: Merci Jason d'avoir inclus les aspects sociaux et culturels dans les stratégies.
12:39:42 De l'Institut urbain du Canada: Lindsey - Les associations de zones d'amélioration commerciale sont un excellent point de départ. Toutes les rues principales ne sont pas couvertes par une seule, mais beaucoup sont
12:40:06 De l'Institut urbain du Canada: Et leur rôle est d'améliorer les rues principales!
12:40:35 D'Abby S: les initiatives du centre-ville sont merveilleuses. Les panélistes peuvent-ils parler de certaines de ces zones segmentées et à quoi pourraient ressembler les initiatives dans les quartiers d'affaires (était-ce des parkings?) mais les espaces dominés par les tours? et les centres-villes ruraux décentralisés?
12:41:26 d'Andrew Struthers: Ou de gros raffinements si les choses ne fonctionnent pas
12:41:30 D'Abby S: bien que dans certains cas, les centres-villes ruraux ne soient pas décentralisés au sein de petites villes.
12:45:36 De Paul Mackinnon: D'accord, Jason. Les BIA (qui ont maintenant 50 ans!) Devraient maintenant avoir fait leurs preuves comme des partenaires fiables de la municipalité. Idéalement, ces groupes peuvent partager des idées / des risques, en particulier avec ces pilotes.
12:45:54 De Andrew Struthers: DECL fait un excellent travail aussi
12:46:03 De George Robinson: À Windsor, chaque BIA a une approche différente de l'aménagement des rues et des patios extérieurs temporaires, c'est vraiment agréable de voir des idées similaires mises en œuvre de différentes manières / matériaux cet été.
12:47:57 De Andrew Struthers: Un plan secondaire pour Churchill Sq. avec l'ouverture de la bibliothèque…
12:48:59 D'Alanna Morton: Le soutien de la ville d'Edmonton a été crucial pour que les BIA exécutent des agrandissements à court terme de trottoirs et de patios
12:49:52 De Abby S: définition des codes basés sur le formulaire pour nous non planificateurs ???
12:50:55 De George Robinson: Abby: https://formbasedcodes.org/
12:50:59 De DeeDee Nelson: C'est «très intéressant à propos de Nashville. Tellement génial d'apprendre des autres qui ont déjà résolu certains problèmes!
12:51:20 De Abby S: merci !!!
12:51:27 D'Astra Burka: D'Astra Burka, je n'ai jamais compris ce qu'est un plan secondaire. Ne serait-il pas logique de créer un Master Plan basé sur un scénario d'économie circulaire organique et de développer la ville autour de la vision? Nous sommes surétudiés et ne permettons pas la pensée créative à nos décideurs. Ce sont toutes de bonnes idées et la clé est de changer la façon de penser des décideurs.
12:52:49 De Hazel Borys: www.CodesStudy.org
12:53:19 d'Andrew Struthers: redémarrage mais aussi tous les nouveaux développements le long de la ligne de la vallée
12:53:24 De Hazel Borys: pour voir où les codes basés sur les formulaires se produisent dans le monde - étude collaborative, alors veuillez ajouter les FBC qui ne le sont pas
12:53:35 De Hazel Borys: inclus dans l'étude
12:54:03 De Crystal Chan: Des ampoules de bus sont mises en œuvre à Vancouver (le long de Main et Robson St par exemple) pour aider à réduire les temps de congestion dans ces carrefours piétonniers où de nombreux trottoirs sont transformés et hivernés pour transporter les patios extérieurs plus loin en hiver ! Et pour aider à faciliter les déplacements en toute sécurité des personnes, des animaux domestiques et de multiples modes de déplacement.
12:54:10 De Hazel Borys: De plus, www.CodeScore.org montre les avantages de la résilience pour l'adoption de codes basés sur des formulaires et d'autres outils permettant de rendre les lieux urbains accessibles à pied.
12:54:27 De DeeDee Nelson: J'adore voir des plans qui guident vers la sensibilité aux objectifs climatiques et environnementaux.
12:54:46 De James Horan: L'Ontario a un système de permis de développement ou un système de permis communautaire qui peut être utilisé comme un code basé sur un formulaire.
12:54:58 De l'Institut urbain canadien: Fathom Studio Report: Planning & Urban Design: Bring Back Main Street 01VOLUME A Pandemic Recovery Solutions Brief https://bit.ly/2T4i6CM Pour lire cet exposé et d'autres solutions, visitez: https: //bringbackmainstreet.ca/solution-briefs https://bringbackmainstreet.ca/action-report Consultez également notre livre de jeu Main Street Design Challenge https://bringbackmainstreet.ca/main-street-design-playbook
12:55:32 De Andrew Struthers: Merci à tous, les organisateurs aussi
12:55:35 De Hazel Borys: Plus d'informations sur le processus de codage: http://www.placemakers.com/tag/form-based-code/
12:55:52 De Brenda Gagnier: Voulez-vous nous envoyer à tous un courriel contenant tous ces hyperliens?
12:55:53 De DeeDee Nelson: Merci beaucoup à tous!
12:56:22 De Hazel Borys: http://www.CodeScore.org
12:56:31 De Hazel Borys: http://www.CodesStudy.org/
12:56:32 De Chelsea Whity: Bonne conversation! Merci aux présentateurs et à CUI!
12:56:33 De l'Institut urbain du Canada: Nous publierons l'enregistrement, le chat, cinq plats à emporter et une liste de tous les liens publiés
12:56:49 De l'Institut urbain du Canada: et une transcription!
12:56:51 De Brenda Gagnier: Excellent. Merci à tous.
12:57:07 De Jason Syvixay: Merci aux panélistes d'aujourd'hui, j'ai adoré la conversation! J'ai beaucoup appris de vous tous. Et merci à vous tous pour votre écoute!
12:57:15 De l'Institut urbain canadien à Brenda Gagnier et à tous les panélistes: Salut, Brenda! Nous publierons le chat et vous pourrez glaner toutes ces références. Not100% bien sûr, mais vous pourrez peut-être enregistrer le chat maintenant.
12:57:44 De Mark Roseland: Merci à tous et à CUI!
12:57:46 De Randy Kay à tous les panélistes: excellent webinaire, très inspirant
12:57:48 De Ralph Cipolla: de Ralph Cipolla… merci beaucoup de travail à tous
12:57:51 De l'Institut urbain du Canada: Vous pouvez trouver des transcriptions, des discussions et des enregistrements de la séance d'aujourd'hui et de toutes nos sessions à https://www.canurb.org/citytalk Poursuivez la conversation #BringBackMainStreet #citytalk @canurb Pour soutenir CityTalk et le Canadien Les autres initiatives de construction de villes de l'Urban Institute, veuillez faire un don à www.canurb.org/donate. CUI adresse un grand merci à notre partenaire pour la session d'aujourd'hui WWW.FATHOMSTUDIO.CA
12:57:52 Par Abby S: des planificateurs comme vous peuvent vraiment conduire le changement. Merci!
12:58:32 De Khatereh Baharikhoob: L'optimisme est la clé pour avancer! Merci Jill.
12:58:48 De Meeri Durand: Merci à tous! Des idées passionnantes - j'ai hâte de les lancer sur le terrain et je suis heureux de la référence à l'hiver (en tant que Suédois Estonien - l'hiver est ma confiture)
12:58:48 d'Andrew Struthers: J'adorerais entendre cette conversation
12:59:01 De Hazel Borys: Merci à tous pour le webinaire d'aujourd'hui! J'apprécie vraiment l'échange.