Semaine d'action de la rue principale: planification et conception urbaine pour la reprise en cas de pandémie

Rejoindre l'hôte de CUI Ariana Holt pour notre dernière session de Main Street Action Week: Planning and Urban Design for Pandemic Recovery - sont le présentateur, Rob Leblanc Président de Fathom Studio; Jill Robertson, directrice de l'architecture de paysage chez Dialog Design; Hazel Borys, présidente de PlaceMakers; Jason Syvixay, planificateur principal de la ville d'Edmonton; et Eric Lucic, chef divisionnaire de la planification régionale pour la ville de Halifax. Cet événement est co-présenté avec Fathom Studio.

5 Clé
Plats à emporter

Un résumé des idées, des thèmes et des citations les plus convaincants de cette conversation franche

1. Les rues principales comme laboratoires pour tester les stratégies

Les rues principales, selon Jason Syvixay, ont la chance pendant la pandémie de devenir des laboratoires pour tester des idées et nos hypothèses à travers des expériences tactiques, dont certaines sont mises en évidence dans Planification et design urbain pour ramener la rue principale. Les expériences peuvent être pour mettre en œuvre un changement à court terme pour la distance physique pendant la pandémie, mais elles ont également la possibilité de se poursuivre après la pandémie, à condition que nous surveillions attentivement les impacts et permettions une flexibilité pour ajuster le processus. Une attention particulière devrait être accordée au suivi des bénéficiaires et des non-bénéficiaires… et chercher à s'ajuster pour garantir l'équité pour les personnes touchées.

2. Centrer les voix de la communauté et participer à la construction de la ville

Il est nécessaire de réfléchir de manière critique à ce que signifie «concevoir des rues principales pour tous» et d'inviter les parties prenantes de la communauté, les propriétaires d'entreprises et les résidents à faire partie du processus de construction de la ville. Cela commence par la conception des questions, la formulation des problèmes et la réflexion sur les stratégies de recherche. Un exemple récent du rapport du BBMS est celui des «Main Street Block Parties» qui incluent la communauté dans l'identification des améliorations possibles et l'exploration collective de solutions avec les planificateurs et la ville. Jason nous rappelle qu'en cette période de soulèvement civil et de calcul, il est crucial de reconnaître les lacunes raciales et sociales des rues principales et d'œuvrer au rétablissement par la participation.

3. Considérez le formulaire avant utilisation (codes de développement basés sur le formulaire) comme une approche

Hazel Borys et d'autres sont fans de la mise en œuvre de codes de développement basés sur des formulaires. Celles-ci donnent la priorité à la forme par rapport à l'usage pour permettre un mélange d'usages compatibles et de caractère dans le développement urbain, ce qui se traduit par des densités plus douces. Plus important encore, les codes basés sur des formulaires ont été une stratégie réussie à l'échelle mondiale qui offre plus de certitude aux parties prenantes pour la planification et active le développement futur.

4. La nécessité de «l'acupuncture urbaine», de la planification secondaire et des logements auxiliaires et des unités commerciales

Alors que l'élaboration des politiques rattrape les incertitudes de l'avenir, la pratique de «l'acupuncture urbaine» ou des «codes hacks» sont des approches prometteuses pour Jill Robertson. Nous constatons une augmentation des appartements résidentiels secondaires et Jill suggère la possibilité de logements secondaires commerciaux pour permettre aux propriétaires de générer des revenus supplémentaires ou peut-être laisser d'autres s'installer. Rob Leblanc suggère de consolider la planification secondaire des rues principales, en s'appuyant sur les règlements municipaux sur l'utilisation des terres et l'examen des zones à travers une lentille plus fine. Cela comprend les parcs et les plans d'espaces ouverts, la signalisation et les stratégies d'orientation, etc., qui sont à court terme et ne nécessitent pas de changement de zonage à long terme, ce qui est coûteux et prend du temps. Il permet également aux promoteurs et aux propriétaires fonciers de mieux comprendre comment l'investissement public va tirer parti de nouvelles opportunités d'investissement privé.

5. Un bon plan de ville est au cœur de la reprise

Edmonton est en train de finaliser son plan de développement municipal. Un bon plan devrait être la référence pour la reprise dans un avenir de plus en plus incertain. Le partenariat entre la municipalité, la communauté, les entreprises, les planificateurs et les concepteurs est essentiel. Les municipalités devraient créer un environnement politique qui encourage l'investissement privé, tandis que les concepteurs et les planificateurs devraient éduquer les clients sur ces espaces et rationaliser la construction d'une ville complète et satisfaisante aux échelles urbaine et rurale.